Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 17 février 2007

L'origine des associations.

Les hommes et les femmes ont toujours eu besoin de s’associer. Ainsi on retrouve, en Egypte à l’époque de la construction des pyramides, des structures qu’on peut considérer comme les ancêtres des associations de secours mutuel.

De même, la vie économique et politique du Moyen âge a largement reposé sur des formes d’organisation à caractère associatif (communes, confréries, monastères, corporations, ...).

La IIIe République établira en 1901 la liberté d’association. Cette loi est fortement marquée par les idées libérales : c’est la liberté qui prévaut et notamment celle du contrat.

L’article 1 définit l’association comme :

« La convention par laquelle deux ou plusieurs personnes mettent en commun d’une façon permanente leurs connaissances ou leurs activités dans un but autre que de partager les bénéfices. Elle est régie, quant à sa validité, par les principes généraux du droit applicables aux contrats et obligations ».

Nombre de grandes associations qui existent encore aujourd’hui ont été créées au début du 20e siècle. Beaucoup d’associations ont survécu ou se sont reconstituées dans la clandestinité pendant la 2e Guerre mondiale. Le mouvement associatif a pris un nouvel essor après la Libération dans les secteurs de la jeunesse, de la protection de l’enfance, des sports, de la culture et de l’éducation populaire. Depuis les années 70, le mouvement associatif fait preuve d’une vitalité remarquable. Plus d’associations ont été créées durant les trente dernières années que depuis 1901 ! Aujourd’hui, on estime à 1 million le nombre d’associations en activité et, chaque année, 70 000 associations nouvelles se créent (contre 20 000 dans les années 70). 

La répartition des associations par secteur est la suivante :  

- Le secteur culturel est parmi les plus dynamiques avec près d’1/4 de créations nouvelles d’associations notamment par des jeunes. Le sport, avec 15 % de créations nouvelles, est en seconde position.

- Le secteur de la santé et de l’action sociale occupe la 3e place. Il est à l’origine de plus de 8 % des créations mais la part des associations de ce secteur dans le monde associatif est en diminution.

- Enfin, l’éducation, la formation et le logement conservent des parts stables dans le classement avec 7 et 8 % des créations annuelles.

 


jeudi, 20 avril 2006

Les temps modernes

Enfin la J. A. M. se dote d'un outil moderne de communication pour mieux faire connaître et « vendre » notre savoir faire et notre savoir être. Classez tout de suite cette adresse dans vos favoris : www.jeunesseathletiquedemontrouge.com !

Ce site web est composé de six rubriques sportives et à l'intérieur de celles-ci nous retrouvons toutes les informations pratiques (horaires et lieux d'entraînements) ainsi que les résultats sportifs des différentes compétitions hebdomadaires.

D'une part, tous les utilisateurs pourront consulter en ligne la Vie de la J. A. M. D'autre part, nous avons consacré un espace de dialogue pour nos adhérents et ceux qui souhaitent nous rejoindre dans notre « grande famille » qu'est la J. A. M. Toutes les questions qui seront posées sur le club par les futurs internautes auront des réponses très rapidement.

J'ai effectué les premiers essais, c'est un instrument convivial et facile d'accès pour un néophyte de l'informatique. Même les « anciens jeunes » pourront l'utiliser en ligne directe. Ce site commencera à fonctionner à la mi-avril 2006 Alors tous à vos ordinateurs et rendez-vous bientôt sur ce nouveau point de connexion !

Arnaud BATISSIER
Président

jeudi, 02 février 2006

La reconnaissance du fait associatif

Pour la première fois en France une conférence nationale de la vie associative a été organisée en 2005 sous l'égide du ministère de la Jeunesse, des Sports et de la vie associative. La reconnaissance du fait associatif s'inscrit dans la continuité de nombreuses initiatives afin de développer la vie associative. En 2004, plus d'un million d'associations en activité ont été recensées en France. La création de 70 000 associations sur douze mois témoigne de la vitalité du secteur et de l'enthousiasme des bâtisseurs associatifs regroupant 21 millions d'adhérents, mobilisant 12 millions de bénévoles et employant 1,5 millions de salariès.

Afin de répondre aux besoins des associations dans les années à venir et en accord avec les acteurs de la vie associative, trois axes de travail ont été retenus pour cette conférence nationale :
- L'affirmation de la place des associations dans le dialogie civil
- La consolidation des relations contractuelles entre les pouvoirs publics et les associations
- La reconnaissance du bénévolat

Ce rassemblement des acteurs de la société civile permettra de donner une nouvelle implusion au développement de la vie associative en France, confortant ainsi son rôle moteur pour la reconnaissence du fait associatif.

Arnaud Batissier